De BOUFFARD 

FAMILLE DE LA MAISON ROYALE DE FRANCE

La Colombe dans les Armoiries de la Famille BOUFFARD est l'Ordre du Saint-Esprit plus Haute Distinction de la Royauté Française.

Pro rege saepe ; pro patria sampa -

Pour le Roi Souvent ; Pour la Patrie Toujours

Salus Populi suprema lex esto -

Que le Salut du Peuple soit la Suprême LOI

/////////////////////////PATRIA NOSTRA//////////////////

Général Charles De GAULLE,                                      le dernier Empereur des FRANCS

 

 

Nom et Prénom : BOUFFARD Jean-Henry

(Historiquement Von(de) BOUFFARD comme devrait s'appeler tous les BOUFFARD origine l'An 870 avec le blason Empire des Francs et très certainement Vikings)

 

Date de Naissance : 1er Avril 1946 à Bressuire - Bocage Vendéen du Bas Poitou capitale Fontenay le Comte.

 

Musiques : Jazz, Jazz Hot, Négro-Spiritual, Réggaé, Classique, Rock

 

Loisirs : Théatre, de Boulevard

 

Langue : Français, Gaulois Vendéen, Allemand,

               Gothique Allemand et Français (même lettres en "S" et "F" - "Ü" et "U" qui signifie "OU" -Ce qui veut dire que le "ou" actuel s'écrivait "U").

 

Durée Travail : 46 ans soit 184 trimestres.

 

Devise Personnelle : Carpe Diem (Profiter du moment présent)

 

Devise de la Famille : "A Bout Fort ne Flêchis"

*HONNEUR - PATRIE // VALEUR - DISCIPLINE* (ce sont les 4 mots inscrits sur le Fronton Avant et Arrière des Navires de La Royale (Marine Nationale Française)

Officier en Second du Remorqueur Côtier l'Utile à Brest assistance et Sauvetage dans le rail d'Ouessant et Entrée et sortie des S.N.L.E - Amoco Cadix dépollution en Mer pendant 1 mois et demi 24/24 - Brevet de Commandant de la Marine Marchande. Commandant d'une Vedette Tunisienne et ordre de Commandement d'une vedette chef de file de convoi de CTM, de nuit par tempête de sable, à Djibouti Territoire Français des Afars et des Issas à l'époque.

Commandant un détachement de réserve active de l'O.T.A.N de 1986 à 1992. Officier Chiffre et Officier Navigation chef de Quarts. Formation en Physique Nuclééaire-Formation en N.B.C.R (Nucléaire, Bactériologique, Chimique et Radiologique) Adjoint au Chef de léquipe Scientifique du Service Mixte de Contrôle Biologique Hao et Moruroa (Essais Nucléaires en Polynésie? 1966 participation à 3 tirs et 1969-1971 participation à 11 tirs)- Fin1966 et début 1967 Formation Guerres des Miines-de 1972-1974 Expert en Navigation auprès du Tribunal de Grande Instance de Djibouti avant indépendance et 1973 Capitaine d'Armes de l'Unité Marine-

J'étais en Zone de guerre en Malaisie et sa capitale Singapour avec les Anglais en 1965.

 Parce que il n'iL'Insigne de Commandant de Navire attribué en 1994 car ceux qui étaient avant sont des cons comme pour la Médaille de la Défense Nationale à partir de 1981. Pourtant ceux qui ont servi dans les réserves actives de l'OTAN y ont droit mais la aussi refusé, pourquoi ?????? Parce qu'il n'existe pas de rétroactivité c'est pas beau les Administratifs dans leus beaux fauteuil en velours et surtout qui ne prenent aucun risque ils sont bien à l'abri.

La Marine les meilleurs temps de ma vie et de ma jeunesse nous étions une sacrée équipe du Commandant au Matelot solidaire les uns des autres. C'est la que j'ai passé ma jeunesse et ma vie jusqu'à 40 ans. Je regrette ces moments mais ils sont inscrit dans ma mémoire à jamais malgré les heures de mer, d'alerte, de postes de combat, de coup de tabac jusqu'à 20 mètres de déferlantes, les Russes qui m'ont tiré sur la gueule en Mer Rouge, Les Somaliens aussi, les grenades sur la tronche au Palmier en Zinc, la fouille des boutres pour le trafic d'armes avec des mitrailleuse sur chacun des CTM datant de l'Indochine. Le temps de l'OAS en alerte avec des AA52 à la porte des 4 pompes B.S.M de Brest et Hourtin devant la Sainte Barbe. 1968 les émeutes en alertes avec fusils grenades défensives à Brest près à monter sur Paris. En 1965 l'indonésie en alerte de guerre avec les Anglais. Les Essais Nucléaires avec de lourdes pathologies j'ai laissé ma santé et ma vie au service de la Nation mais je n'ai pas le droit à la reconnaissance de la Nation, pas de Médaille Militaire, pas de carte d'ancien combattant et pourtant pour nous l'ennemi nous détruit toujours. Nos Officiers que nous respections qui malheureusement ne peuvent rien faire car le législateur c'est le Politique et au-dessus les Hauts Fonctionnaires même qui sont au-dessus du Chef de l'Etat.

Voilà la France et son éternelle reconnaissance envers ceux qui la servent dans un fauteuil en velours sans risques pour leur santé et leur vie, eux ont la Légion d'Honneur. Nous nous sommes que de la chair à canon, de la chair bon pour l'équarissage, mais nous avons servi notre Patrie au péril de nos vies de notre santé. MERCI les planqués de l'Administration.

Authentique Pistolet de Famille ayant servi pendant les Guerres de Vendée - Des Ancêtres Fusillés avec M. De Charette